1- La vie de croyant

Notre relation avec Dieu

  • Maintenant, ainsi a dit l’Éternel, celui qui t’a créé, ô Jacob ! celui qui t’a formé, ô Israël ! ne crains point, car je t’ai racheté ; je t’ai appelé par ton nom, tu es à moi. / Parce que tu es précieux à mes yeux, que tu es honoré et que je t’aime, je donne des hommes à ta place et des nations en échange de ta vie.  (Esaïe 43, 1 et 4)
  • Mais Dieu fait éclater son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. (Romains 5, 8)
  • Voici, je me tiens à la porte, et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix et m’ouvre la porte, j’entrerai chez lui, et je souperai avec lui, et lui avec moi. (Apocalypse 3, 20)
  • Et prends ton plaisir en l’Éternel, et il t’accordera les demandes de ton coeur.  Remets ta voie à l’Éternel et te confie en lui, et il agira. (Psaumes 37, 4-5)
  • Mais qui prend son plaisir dans la loi de l’Éternel, et médite sa loi jour et nuit.  Il sera comme un arbre planté près des eaux courantes, qui rend son fruit dans sa saison et dont le feuillage ne se flétrit point ; et dans tout ce qu’il fait, il réussira. (Psaumes 1, 2-3)
  • Je prends plaisir à faire ta volonté, mon Dieu, et ta loi est gravée tout au fond de mon cœur. (Psaumes 40, 9)
  • Dès que j’ai trouvé tes paroles, je les ai dévorées ; et tes paroles sont la joie et l’allégresse de mon coeur. Car ton nom est invoqué sur moi, Éternel, Dieu des armées ! (Jérémie 15, 16)
  • Mais Jésus répondit : Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. (Matthieu 4, 4)
  • Demeurez en moi, et moi, je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut porter du fruit de lui-même, s’il ne demeure au cep, vous non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, et vous les sarments. Celui qui demeure en moi, et en qui je demeure, porte beaucoup de fruit ; car sans moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment et il sèche ; puis on ramasse les sarments et on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez tout ce que vous voudrez, et vous l’obtiendrez. Mon Père sera glorifié, si vous portez beaucoup de fruit, et vous serez mes disciples. (Jean 15, 4-8)
  • Confie-toi en l’Éternel de tout ton coeur, et ne t’appuie point sur ta prudence. Considère-le dans toutes tes voies, et il dirigera tes sentiers. Ne sois point sage à tes propres yeux ; crains l’Éternel, et détourne-toi du mal. (Proverbes 3, 5-7)
  • Car mon peuple a fait doublement mal : ils m’ont abandonné, moi qui suis la source des eaux vives, pour se creuser des citernes, des citernes crevassées qui ne retiennent point l’eau. (Jérémie 2, 13)
  • Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai, n’aura plus jamais soif, mais l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira pour la vie éternelle. (Jean 4, 14)
  • Heureux celui que tu choisis et que tu admets en ta présence, Pour qu’il habite dans tes parvis ! Nous nous rassasierons du bonheur de ta maison, De la sainteté de ton temple. (Psaumes 65, 5)
  • Mais toi, quand tu pries, entre dans ton cabinet, et ayant fermé ta porte, prie ton Père qui est dans ce lieu secret ; et ton Père qui voit dans le secret te le rendra publiquement. (Matthieu 6, 6)
  • Ayant donc, frères, la liberté d’entrer dans le sanctuaire, par le sang de Jésus, Chemin nouveau et vivant, qu’il nous a frayé à travers le voile, c’est-à-dire à travers sa chair ; Et ayant un grand Sacrificateur établi sur la maison de Dieu ;  Approchons-nous avec un coeur sincère, dans une pleine certitude de foi, ayant les coeurs purifiés des souillures d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure.  Retenons sans fléchir la profession de notre espérance ; car celui qui a fait la promesse est fidèle.(Hébreux 10, 19-22)
  • Allons donc avec confiance au trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans le temps convenable. (Hébreux 4, 16)