Cessez-le-feu (For Kings and Country)

Ce matin, je réécoutais une chanson de For Kings and Country que ma fille a partagé récemment et je trouvais tellement qu’elle exprimait bien les choses que je vis ces jours-ci que j’ai eu envie de la traduire dans cet article.  En tant que chrétiens, nous avons reçu la grâce dans une abondance que nous ne méritions incroyablement pas et que nous ne mériterons jamais.  Nous devrions donc être les premiers à aimer et à pardonner sachant à quel point Christ a payé cher pour nous racheter.  Malheureusement, trop souvent je vois les chrétiens très peu enclin à manifester cette même grâce.  Bien sûr, la plupart pardonne du bout des lèvres, disent les bons mots qu’un chrétien est sensé dire.  Mais dans la réalité, la soif de justice surpasse l’amour.  Est-ce donc dire que les péchés devraient être banalisés, impunis, sans conséquences?  Bien sûr que non!  Je dis juste que ça doit être fait dans un amour sincère pour l’autre, avec discernement et sagesse, dans le but de la réhabilitation du pécheur.

Frères, si un homme vient à être surpris en quelque faute, vous qui êtes spirituels, redressez-le avec un esprit de douceur. (Galates 6, 1)

Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. (Matthieu 18, 15)

Or trop souvent ce qu’on veut c’est la justice coûte que coûte, que l’autre paie, qu’il souffre, qu’il soit marqué au fer rouge, etc.

Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: À moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur.  Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger; s’il a soif, donne-lui à boire; car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête.  Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien. (Romains 12, 19-21)

Quand mon mari a commis l’adultère, très rares sont les chrétiens qui ne m’ont pas conseillé de divorcer.  Certains même étaient fâchés que je tolère encore mon mari dans ma vie, m’accusant même de ne pas donner le bon exemple à mes enfants.  Or, envers et contre tous j’ai choisi la grâce.  Et c’est la grâce qui a transformé mon mari, l’amour inconditionnel qu’il savait très bien ne pas mériter.  Tout ça était l’oeuvre de Christ en moi.  Aujourd’hui, c’est un tout autre homme et toute notre famille est restaurée.  Je n’ai pas honte de l’exemple de grâce que j’ai donné à mes enfants.

Certains disent que c’est correct la grâce pour les péchés mineurs, mais les péchés majeurs eux, il faut les punir sévèrement.  Dans la Bible, selon les lois de l’époque, la femme adultère aurait dû être lapidée.  Et tous les religieux présents étaient d’accord, ayant soif de justice.  Cependant, Jésus lui a répondu : « Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pèche plus. » (Jean 8, 11)

Je crois souvent que le manque de grâce part de l’ignorance de notre propre condition humaine.  C’est d’ailleurs ce que Jésus semble dire dans Jean 8, 7 : « Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et leur dit: Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. »  Si on retourne au passage de Galates cité précédemment, on y voit un détail très intéressant dans ce qui suit : « Si quelqu’un pense être quelque chose, quoiqu’il ne soit rien, il s’abuse lui-même. » (Galates 6,3)  Mais la Bible va plus loin… Aucun vivant n’est juste devant Dieu (Psaumes 143, 2)… « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3, 23)…  « Il n’y a point de juste, pas même un seul.  Nul n’est intelligent, nul ne cherche Dieu. Tous sont égarés, tous sont pervertis.  Il n’en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul.  Leur gosier est un sépulcre ouvert.  Ils se servent de leurs langues pour tromper.  Ils ont sous leurs lèvres un venin d’aspic.  Leur bouche est pleine de malédiction et d’amertume.  Ils ont les pieds légers pour répandre le sang.  La destruction et le malheur sont sur leur route.  Ils ne connaissent pas le chemin de la paix.  La crainte de Dieu n’est pas devant leurs yeux. » (Romains 3, 10-18)…  Sans la grâce de Dieu, c’est ce que nous sommes tous.  En être conscient aide beaucoup à réagir avec grâce et ce, même lorsque les autres pèchent gravement contre nous.  Lorsque nous réclamons la pleine justice pour la faute des autres, est-ce donc dire que nous serions capable de prendre la pleine justice de nos propres actes?

Alors le maître fit appeler ce serviteur, et lui dit: Méchant serviteur, je t’avais remis en entier ta dette, parce que tu m’en avais supplié.  Ne devais-tu pas aussi avoir pitié de ton compagnon, comme j’ai eu pitié de toi? Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu’à ce qu’il eût payé tout ce qu’il devait. C’est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son coeur. (Matthieu 18, 32-35)

Mais un frère plaide contre un frère, et cela devant des infidèles!  C’est déjà certes un défaut chez vous que d’avoir des procès les uns avec les autres. Pourquoi ne souffrez-vous pas plutôt quelque injustice? Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt dépouiller? Mais c’est vous qui commettez l’injustice et qui dépouillez, et c’est envers des frères que vous agissez de la sorte! (1 Corinthiens 6, 6-8)

Alors, frères et soeurs, apprenons à corriger les autres avec grâce et amour, à supporter les fardeaux les uns des autres, à aider nos frères et soeurs à vaincre le péché plutôt que de les condamner se hissant en justicier.  Cela ne veut jamais dire de fermer les yeux sur le péché, mais de l’aborder avec grâce et amour comme Jésus l’a fait.  Les seuls gens que Jésus a traité durement ce sont les hypocrites impénitents.

Cessez-le-feu
(v.f. de Ceasefire de For Kings and Country)

Comment sauvons-nous une vie
en pointant du doigt?
Comment pouvons-nous mettre fin à la bataille
de cette façon?
Quand le blâme est la vérité que nous prêchons?
Et que les mensonges sont ce que nous croyons?
Personne ne gagne
Quand le but est de régler les comptes.

Un par un, nous allons appeler au cessez-le-feu.
Un par un, nous allons nous battre pour une meilleure fin.
Un par un, nous pouvons réécrire les manchettes
Nous tenant côte-à-côte.
Un par un, l’amour se construit un empire.
Un par un, tendant la main à nos ennemis.
Un par un, nous nous rendrons à la ligne d’arrivée
Nous tenant côte-à-côte.
Cessez-le-feu.

Je vais être le premier à dire
Que je suis loin d’être parfait.
Mais la grâce a été faite pour ceux qui
Ne la mérite pas.
C’est si facile de jeter la première pierre.
C’est plus difficile d’examiner notre propre âme.
Personne ne gagne
Quand le but est de régler les comptes.

Un par un, nous allons appeler au cessez-le-feu.
Un par un, nous allons nous battre pour une meilleure fin.
Un par un, nous pouvons réécrire les manchettes
Nous tenant côte-à-côte.
Un par un, l’amour se construit un empire.
Un par un, tendant la main à nos ennemis.
Un par un, nous nous rendrons à la ligne d’arrivée
Nous tenant côte-à-côte.
Cessez-le-feu.

Enseigne-nous à vivre dans l’humilité
À aimer inconditionnellement.
Transforme nos douleurs en espoir
Et donne-nous Ta paix.
Enseigne-nous à vivre dans l’humilité
À aimer inconditionnellement.
Transforme nos douleurs en espoir
Et donne-nous Ta paix.

Un par un nous, allons appeler au cessez-le-feu.
Un par un nous, allons nous battre pour une meilleure fin.
Un par un nous, pouvons réécrire les manchettes
Nous tenant côte-à-côte.
Un par un, l’amour se construit un empire.
Un par un, tendant la main à nos ennemis.
Un par un, nous nous rendrons à la ligne d’arrivée
Nous tenant côte-à-côte.
Cessez-le-feu.

Cessez-le feu.
Cessez-le-feu.
Cessez-le-feu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s