Stained glass masquerade (Casting Crowns)

2016-09-22J’ai toujours beaucoup aimé cette chanson, car son message nous appelle à une plus grande authenticité les uns avec les autres.  J’ai moi-même longtemps porté un poids de honte car j’avais l’impression que je n’étais pas à la hauteur comparé à tous les autres chrétiens que je voyais autour de moi, sans réaliser qu’ils projetaient souvent une image.  Puis un jour j’ai compris que personne ne satisfait les standards de Dieu, que nous sommes tous des êtres brisés qui avons besoin de repentance et de grâce.

Selon qu’il est écrit : Il n’y a point de juste, pas même un seul.  Nul n’est intelligent, nul ne cherche Dieu.  Tous sont égarés, tous sont pervertis.  Il n’en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul.  (Romains 3, 10-12)

Je me reconnais donc bien dans les paroles de Mark Hall, le chanteur du groupe.  Voici ce qu’il a dit en introduction de sa chanson lors d’un concert : « Vous savez quoi, j’avais remarqué quelque chose, que personne dans mon église n’avait de problème.  Il y avait juste moi.  Tout le monde dans mon église était malade, car nous priions pour des coeurs, des poumons, des estomacs, des genoux et tout ce que à quoi vous pouvez penser.  Mais personne n’avait aucun problème personnel.  Il n’y avait aucun mariage qui avait des difficultés dans notre église.  Il n’y avait personne qui faisait face à l’amertume, au manque de contrôle, à la colère ou à la rancune.  Personne n’était dépendant à quoique ce soit.  Tout le monde était en maîtrise de tout.  Ce que ça m’enseignait, alors que j’étais enfant, c’était que j’étais un gâchis.  Ça m’a pris un certain temps pour réaliser que nous sommes tous pareils.  Vous êtes un gâchis vous aussi n’est-ce pas?  Et vous savez, vos frères et soeurs dans le corps du Christ ont besoin de le savoir.  Ils n’ont pas besoin de penser que vous êtes en maîtrise de tout, alors que ce n’est pas le cas. (…) Ce que j’ai fait quand j’étais jeune, c’est que je suis devenu un adulte qui gardait tout caché.  C’est comme si j’avais une image dans ma tête de ce qu’un bon chrétien avait l’air et je voulais être comme ça.  Je me disais qu’un jour j’allais arriver à l’église et être enfin ce gars-là.  Le problème c’est que toutes les autres choses dans ma vie qui ne cadraient pas bien avec cette image, je les gardais toutes dissimulées en arrière quelque part.  Et c’est comme devenu une performance ou presque, m’assurant que tout le monde savait que j’étais Mark le merveilleux chrétien.  J’étais probablement assis à 2-3 sièges d’une personne qui faisait face aux même difficultés que moi, mais je m’arrachais moi-même du ministère d’encouragement et de prière que le corps du Christ peut se donner les uns aux autres.  Si nous ne sommes pas attentifs, l’église va devenir une performance et ce ne sera qu’une autre mascarade de vitraux. »

Mascarade de vitraux

Y a-t-il quelqu’un qui échoue?
Y a-t-il quelqu’un qui tombe?
Ou suis-je le seul à l’église aujourd’hui qui se sent si petit?
Car lorsque je regarde autour
Tout le monde semble si fort
Je sais qu’ils vont s’apercevoir bientôt
Que je n’ai pas ma place parmi eux
Alors je dissimule tout
Comme si tout allait bien
Si j’arrive à tous les convaincre
Peut-être que je me convaincrai moi-même
Alors avec un sourire peint
Je continue de jouer la comédie
Afin que tout le monde me voit
De la façon dont je les vois

Sommes-nous des gens heureux en plastique
En-dessous de rayonnants clochers de plastique
Avec des murs autour de nos faiblesses
Et des sourires qui cachent notre douleur?
Mais si l’invitation est ouverte
À tous les coeurs qui ont été brisés
Peut-être alors pourrons-nous fermer les rideaux
Sur notre mascarade de vitraux

Y a-t-il quelqu’un qui est déjà passé par là?
Y a-t-il des mains qui vont se lever?
Suis-je le seul qui a échangé
L’autel pour une scène?
La performance est convaincante
Et nous connaissons toutes les répliques par coeur
C’est seulement lorsque personne ne nous regarde
Que nous pouvons vraiment nous effondrer
Mais est-ce que ça me libérerait
Si j’osais te laisser voir
La vérité derrière la personne
Que tu imagines que je suis?
Est-ce que tes bras seraient ouverts
Ou t’éloignerais-tu de moi?
Est-ce que l’amour de Jésus
Serait suffisant pour te faire rester?

Sommes-nous des gens heureux en plastique
En-dessous de rayonnants clochers de plastique
Avec des murs autour de nos faiblesses
Et des sourires qui cachent notre douleur?
Mais si l’invitation est ouverte
À tous les coeurs qui ont été brisés
Peut-être alors pourrons-nous fermer les rideaux
Sur notre mascarade de vitraux

Si l’invitation est ouverte
À tous les coeurs qui ont été brisés
Peut-être alors pourrons-nous fermer les rideaux
Sur notre mascarade de vitraux

Y a-t-il quelqu’un qui échoue?
Y a-t-il quelqu’un qui tombe?
Suis-je le seul à l’église aujourd’hui qui se sent si petit?

C’est pourquoi, renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain ; car nous sommes membres les uns des autres. (Éphésiens 4, 25)

2016-09-22

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s